Athlètes de compétition dans diverses disciplines

Sports de compétition

Les sports de compétition sont définis comme un entraînement orienté vers la compétition et ciblé sur l’objectif de la réussite sportive. La différence avec le sport populaire est une dépense de temps beaucoup plus importante en raison d’un entraînement essentiellement quotidien. Le sport de compétition est souvent appelé sport d’élite ou sport professionnel.

Sports de compétition et entraînement

Le sport de compétition est généralement orienté vers la devise olympique – plus vite, plus haut, plus fort. La confusion avec l’idée olympique « Être là est tout » est évidente, mais elle est très trompeuse et tout à fait contraire. L’entraînement des athlètes de compétition est structuré en conséquence. La quantité et la qualité des blocs d’entraînement individuels sont élaborées avec précision afin d’atteindre des objectifs spécifiques. Dans le cyclisme, mais aussi dans de nombreuses autres disciplines sportives de compétition, on procède de manière saisonnière. L’intensité – c’est-à-dire l’étendue, la durée, le nombre et la charge – des différentes unités d’entraînement est adaptée au niveau de forme physique et à la proximité du pic de la saison au cours de l’année. Cela peut être soumis à une variation de 5 à 14 sessions par semaine et une durée de 1 à 8 heures par session.

natation compétitive
Les nageurs de tous les styles doivent s’entraîner avec assiduité afin de pouvoir participer à des compétitions.

À moyen et long terme, l’entraînement dans les sports de compétition est souvent soumis à des cycles ou à des périodes au cours desquels l’accent est mis sur l’entraînement. Il est important de prévoir des périodes de récupération suffisantes pour éviter le surentraînement et la fatigue permanente.

Sports de compétition et nutrition

La nutrition joue également un rôle important dans les sports de compétition. Elle est équilibrée, généralement suffisante et nutritive. La composition est variable et dépend de l’objectif d’entraînement en cours (construction musculaire, supercompensation, préparation immédiate à la compétition…). Une alimentation ciblée favorise la régénération et améliore les performances des athlètes dans les sports de compétition.

Outre la composition ciblée des repas en termes de protéines, de graisses et de glucides, les vitamines, les minéraux et les compléments alimentaires jouent également un rôle important. Dans les disciplines d’endurance en particulier, l’alimentation avant et après la compétition ne joue pas seulement un rôle important. Pour les courses cyclistes, les ultra-courses et les épreuves de triathlon de plusieurs heures, l’hydratation et l’apport énergétique pendant la compétition sont également cruciaux pour une performance parfaite.

Dans les sports de compétition, il existe également un certain nombre de suppléments interdits pour améliorer les performances (dopage). Il y a différentes raisons à cela, souvent des risques pour la santé et des préoccupations d’un point de vue médical. Une distinction entre les substances dopantes et les compléments alimentaires est faite par la liste de Cologne.

Concours de tests de performance

Les tests de performance réguliers et les compétitions font partie intégrante de la routine saisonnière d’un athlète de compétition.

Les premières sont les plus standardisées et déterminent, entre autres, la suite de la formation. Il permet également de contrôler l’efficacité et l’efficience de la formation. Il s’agit par exemple d’un diagnostic de performance, d’un test FTP, du test de Cooper ou du test de Conconi. Les tests de performance sont destinés à tester le niveau de forme actuel ou un seuil de performance spécifique. Selon l’expérience, c’est le meilleur moyen de contrôler l’entraînement à venir et d’optimiser encore plus les performances sportives.

Les rameurs au test de performance
L’aviron de compétition se situe dans la zone du seuil de performance, vous bénéficiez donc grandement des tests de performance et de l’entraînement contrôlé.

Les tests de performance sont particulièrement populaires dans les sports d’endurance moins coordonnés tels que le cyclisme, l’aviron, la course à pied, la natation ou le ski de fond, car ils fournissent une forte indication des performances en compétition.

Les compétitions d’entraînement jouent également un rôle important dans les sports de compétition. Ici, l’athlète essaie de s’habituer à la performance de compétition et donc de développer une dureté de compétition.

Les athlètes de compétition se mesurent lors d'une compétition
Le sentiment après une compétition réussie est et reste indescriptible.

En cyclisme, on parle également de vitesse de décrochage, ce qui signifie que le cycliste roule à un rythme rapide constant pendant une longue période. À cette fin, les coureurs qui participent à un tour tel que le Tour de France, par exemple, ou autre, sont déjà sur la route tout au long du printemps lors de diverses courses en Australie, en Belgique ou aux Pays-Bas avant leur apogée saisonnière respective. Entre les classiques de printemps bien connues comme le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne ou l’Amstel Gold Race, il y a d’autres courses sur des parcours similaires tout au long de la semaine. Si cet esprit de compétition est souvent crucial pour les cyclistes sur la route et en dehors, c’est une toute autre histoire dans d’autres sports. Les athlètes sur piste, les triathlètes et les marathoniens n’ont souvent qu’un ou deux événements par an pour lesquels ils doivent s’entraîner.

Formation des enfants et des jeunes

Dans de nombreux pays et sports, le sport de compétition se pratique déjà au niveau des jeunes. Outre les clubs sportifs, l’organisation et la responsabilité se concentrent également sur les internats sportifs, les lycées sportifs et les bases de performance au niveau national. Les sports de compétition chez les enfants sont souvent un sujet de discussion. L’accent est mis sur les éventuels dommages au développement dus au surentraînement ainsi que sur le stress psychologique lié aux compétitions et aux exigences des parents et du personnel d’entraînement. L’entraînement de la force avec des poids libres et des équipements, ainsi que la gymnastique artistique et aux agrès font souvent partie des exemples. Il est donc important de structurer l’entraînement en fonction du développement physique et de la santé.

Risques liés aux sports de compétition

Un entraînement mal exécuté ainsi que la surcharge dans les sports de compétition comportent des risques pour la santé.

  • Le manque de repos peut entraîner un surentraînement, une fatigue permanente et une baisse des performances.
  • Les articulations, les tendons et les muscles peuvent être endommagés par des techniques et des séquences de mouvements incorrectes.
  • Une alimentation déséquilibrée et non adaptée à l’entraînement peut entraîner des carences en minéraux.
  • Les blessures sportives causées par des accidents, des chutes ou des fractures de fatigue peuvent avoir des conséquences à long terme.
  • De nombreux sports peuvent causer des dommages cardiaques à court et à long terme.
  • Le dopage et l’utilisation incorrecte et excessive de compléments alimentaires peuvent entraîner des lésions cardiaques, hépatiques et rénales.
L'analyse vidéo comme outil d'entraînement dans les sports de compétition
Afin d’optimiser les séquences de mouvements et de réduire le risque de blessure, l’analyse vidéo est utilisée de plus en plus fréquemment dans le sport de compétition.

Dans de nombreux sports, on connaît des dommages consécutifs spécifiques au sport, qui se produisent chez une partie non négligeable des athlètes (genou du coureur, coude du tennis, nez du boxeur, oreille du lutteur, pouce du skieur…).

Soutien aux athlètes

Dans les sports de compétition, il est courant que les athlètes et les équipes soient supervisés par un entraîneur ou un soigneur, et dans les sports d’équipe, souvent aussi par tout un personnel d’entraînement. Il s’agit naturellement d’un soutien physiologique, mais aussi, assez fréquemment, d’une prise en charge psychologique. Le soutien d’un formateur doit permettre d’optimiser l’efficacité de la formation, de faire appel aux meilleures performances et de minimiser les risques.

Les entraîneurs et les athlètes de compétition effectuent un test de condition physique
Les entraîneurs et les scientifiques du sport contrôlent la charge d’entraînement de manière à éviter tout risque pour la santé et à obtenir des performances optimales.

Par conséquent, les entraîneurs dans les sports de compétition ont souvent une formation en sciences du sport et sont familiers avec les méthodes de formation théorique.

  • Connaissance des supports de formation appropriés
  • Connaissance des résultats de la science du sport en relation avec le dosage et la planification de l’entraînement.
  • Connaissance exacte des séquences de mouvements et des erreurs typiques qui peuvent entraîner des problèmes.
  • Connaissance des bases de la diététique
  • Connaissance dans le domaine de la conception de la formation liée à l’âge et des limitations qui y sont associées.

Il n’est pas rare que les entraîneurs aient été eux-mêmes des athlètes actifs et qu’ils connaissent et comprennent donc les processus sportifs et soient capables de se mettre à la place de l’athlète. Dans de nombreux sports, il est obligatoire que les entraîneurs suivent une certification ou une formation avant d’être autorisés à entraîner des athlètes. L’athlète peut ainsi se fier à l’entraîneur et à ses instructions sans prendre de risques pour sa santé.

Le soutien psychologique est un sujet tabou dans le sport de compétition et, par conséquent, on en parle peu. Toutefois, la pression exercée sur les performances et l’échec peuvent avoir de graves conséquences dans la sphère privée ainsi que sur les performances physiques. C’est pourquoi de plus en plus d’athlètes travaillent avec des psychologues du sport pour commencer leurs compétitions en pleine forme mentale.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Bulletin d'information

Informations sur les bonnes affaires, les nouveaux produits et les articles de blog .