Zone de compensation

La zone de compensation représente une zone d’entraînement de l’entraînement cycliste.

L’entraînement dans le domaine de la compensation a un caractère de régénération pour traiter de manière optimale les charges d’entraînement et de compétition précédentes. Il sert également à augmenter la résistance à l’effort pour les charges d’entraînement et les compétitions ultérieures plus intenses. La mise à disposition d’énergie est aérobie, le taux de lactate dans le sang est de 0-2 mmol/l.

L’intensité de l’entraînement est faible dans la zone de compensation, c’est le niveau d’intensité le plus bas de l’entraînement à vélo. La fréquence cardiaque doit être déterminée par un diagnostic de performance et ne doit pas dépasser 60% de la fréquence cardiaque maximale. La fréquence de pédalage est de 60-100 tours/ minute avec un rapport de 4,8 – 6,0 mètres. La puissance en watts dans la zone de compensation ressemble à ceci : on ne doit pas dépasser 50% de l’IANS ou du FTP.

Pour chaque unité d’entraînement dans la zone de compensation, il est prévu une longueur de 30 à 60 km et un profil de parcours plat. Il s’agit de la méthode de la performance continue.

Partager cet article